TI'PONTON - Le guide pratique du plaisancier en Martinique.
  Plan du Guide
• Edito
• Présentation générale
• Utile à savoir
• Douanes
• Météo marine
• Marinas & ports de plaisance
• Centres de Carénage
• Mouillages principaux
• Le rhum
• Avitaillement
• Marchés
• Gastronomie
• Animaux à bord
• Transports
• Médias
 

Variée et riche, la gastronomie martiniquaise est le reflet d'une identité culturelle ancrée dans les traditions. La Martinique a donné naissance au fil de son histoire à une cuisine où se mélangent des influences de presque toutes les civilisations : africaine, européenne, asiatique ou indienne.

Couleurs et saveurs se mélangent allégrement au grand bonheur de nos yeux et de nos papilles. La grande variété de fruits et légumes en Martinique apporte une note colorée à la cuisine de l'île.Vanille, cannelle, cumin, badiane, colombo, coriandre, bois d'Inde, noix de muscade, autant d'épices locales qui agrémentent la cuisine créole et donnent cette touche exotique à vos plats.

Les plats de viande et de volailles sont généralement très riches. Composés de viande et de légumes ayant mijotés ensemble, ils constituent souvent un plat unique. Les accompagnements traditionnels sont le riz et les légumes pays : patates douces, ignames, bananes plantains, fruits de l'arbre à pain, christophines (souvent préparées en gratin).

Pour les plus gourmands, confiseries et confitures locales enchanteront leurs palais. La plupart sont confectionnées à partir de fruits tropicaux : papaye, pamplemousse, gingembre, ananas, noix de coco…

Côté boissons, les incontournables à base de rhum vous seront proposés soit en apéritif ( ti'punch et planteur), soit après le repas, en digestif ( rhum vieux). Les deux marques d'eau produites sur l'île sont la Didier, une eau minérale naturellement gazeuse et riche en magnésium, et la Chanflor, une eau de source. Didier a élargi sa gamme avec des eaux gazeuses parfumées au citron vert, à l'orange ou encore à la menthe, des boissons à consommer sans modération !

La bière locale est La Lorraine, seule bière brassée sur l'île. Légère et rafraîchissante, elle se boit facilement à toute heure de la journée.

Invitant le plaisancier à une escale gourmande, la Martinique regorge de restaurants. Spécialités créoles ou françaises mais aussi chinoises, brésiliennes, mexicaines, thaïlandaises… les propositions gourmandes ne manquent pas ! La plupart des restaurants servent le déjeuner de 12h à 14h30 et le dîner de 19h à 22h. Il est souvent prudent de réserver le soir et ne pas se présenter trop tard pour le dîner.

Les cartes de crédit sont largement acceptées alors que les chèques hors département (qui n'émanent pas d'une banque martiniquaise) sont souvent refusés.

Petit lexique gastronomique

-  Acras : petits beignets de légumes ou de poissons (le plus souvent morue ou crevettes) servi en entrée ou avec l'apéritif
-  Blaff : poissons ou crustacés cuits dans une sauce aux herbes, aux épices et au citron vert
-  Blanc-manger coco : dessert à base de noix de coco, flan doux et sucré aromatisé de vanille, de cannelle et de noix de muscade
-  Chatrou : poulpe
-  Chiquetaille : salade de morue salée relevée d'épices
-  Colombo : ragoût de mouton, poulet, porc ou cabri ayant mijoté dans une sauce à base d'épices d'origine indienne
-  Féroce : une entrée à base de farine de manioc, avocat et morue ou hareng, le tout relevé de piment
-  Figue : variété de banane dessert (banane de petite taille)
-  Langouste : souvent servie grillée avec une sauce pimentée
-  Lambi : gros coquillage à chair ferme, servi en brochette, en fricassée ou en colombo
-  Maracuja : fruit de la passion
-  Matoutou ou matété : plat épicé à base de crabe et de riz servi à Pâques ou à la Pentecôte
-  Pâté : sorte de friand salé (à base d'une farce au porc ou à la morue) ou sucré (à la goyave, à la banane)
-  Planteur : cocktail à base de rhum, de sirop de canne et de jus de fruits
-  Poulet boucané : poulet fumé qui a cuit tout doucement pendant des heures dans une sorte de barbecue fermé
-  Rhum vieux : rhum ayant vieilli au moins trois ans dans un fût de chêne
-  Shrubb : boisson faite à base de rhum et d'écorces d'oranges qui y ont macéré
-  Ti'punch : boisson locale incontournable : une larme de sirop de canne, deux doigts de rhum blanc, un zeste de citron vert. Selon l'heure à laquelle vous le dégustez, son appellation varie. Si c'est le premier rhum de la journée, il est appelé « décollage » ou « pété pied ». S'il se veut plus léger, pris en cours de journée, on l'appellera « ti-bête », « punch fillette » ou encore « ti-feu »
-  Z'habitant : écrevisse de rivière



Météo France

Ti'Ponton © 2017 - Alizés Communication Sarl. Tous droits réservés.
Logiciel libre SPIP sous licence GPL
CE PROJET EST COFINANCE PAR LE FOND EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (F.E.D.E.R.)