TI'PONTON - Le guide pratique du plaisancier en Martinique.
  Plan du Guide
• Edito
• Présentation générale
• Utile à savoir
• Douanes
• Météo marine
• Marinas & ports de plaisance
• Centres de Carénage
• Mouillages principaux
• Le rhum
• Avitaillement
• Marchés
• Gastronomie
• Animaux à bord
• Transports
• Médias
 

« Tous les chemins mènent… au rhum » pourrait être la devise en Martinique. Quel que soit le mouillage où vous jetez l'ancre, une distillerie n'est jamais très loin ! Rarement un environnement n'aura été aussi en harmonie avec un produit : paysages, gens, culture et traditions, tout en Martinique nous invite à nous initier à l'histoire et à la culture du rhum…

Un peu d'histoire


La découverte du rhum a suivi celle de l'Amérique : le sucre est alors une denrée de plus en plus recherchée en Europe occidentale. Les Espagnols et les Portugais, dès le 16ème siècle, puis les Français et les Anglais au 17ème, multiplient les plantations de canne à sucre dans leurs colonies respectives pour satisfaire un marché en pleine expansion. Ils découvrent alors la possibilité d'obtenir, à partir du jus de la canne ou de la mélasse résiduelle, une boisson fortement alcoolisée qui redonne force et vigueur aux esclaves. C'est en 1694 que Jean-Baptiste Labat, père dominicain et personnage légendaire en Martinique, débarque sur l'île.

A la même époque, à bord des navires qui doivent effectuer de longues traversées, l'eau-devie se révèle fort précieuse et appréciée. Facile à conserver, elle est utilisée comme boisson pour les équipages de la flotte car plus saine et… bien plus agréable que l'eau douce stockée à bord !

Mais les plus gros buveurs de rhum à l'époque sont sans aucun doute les flibustiers, pirates et autres corsaires naviguant dans les Caraïbes.

L'industrie du rhum se développe fortement durant les deux prochains siècles. Saint-Pierre devient le premier centre mondial du commerce du rhum. Tout s'effondre le 8 mai 1902 avec l'éruption de la Montagne Pelée. La ville est totalement anéantie, d'innombrables bateaux, n'ayant pas eu le temps de prendre le large, prennent feu et coulent dans la rade.

Les 16 rhumeries de Saint-Pierre sont totalement détruites. Malgré cette tragédie, la ville et ses environs ont su très vite relancer la production de rhum.

Pour s'y retrouver


On distingue deux types de rhums :
-  Le rhum de vesou, appelé dans les D.O.M. rhum agricole, est une spécialité des Antilles françaises et plus particulièrement, de la Martinique. Issu de la distillation du seul jus fermenté de la canne à sucre, il se décline en rhum blanc ou grappe blanche, utilisé pour le ti'punch ; en rhum vieux, qui a séjourné au moins 3 ans en fût de chêne ; en rhum paille, le liquide est légèrement coloré par un séjour de deux ans au plus dans des foudres en chêne.
-  le rhum de mélasse, appelé souvent rhum industriel ou traditionnel représente plus de 90% de la production mondiale de rhum. Il est obtenu, dans les sucreries, par distillation de la mélasse. En Martinique, Le Galionest le seul à produire ce type de rhum.

Notre Route du Rhum


Une dizaine de distilleries sont encore en activité en Martinique. La période des récoltes s'étale de janvier à juin, c'est donc pendant cette période que vous aurez la possibilité de voir fonctionner les distilleries.

• Dans le sud

-  Maison La Mauny 05 96 62 62 08 - Rivière Pilote - Visites guidées du lundi au samedi de 9h00 à 17h30..

Implantée depuis 1749 au coeur d'une vallée verdoyante, entourée de ses champs de canne à sucre, la distillerie La Mauny vous fera découvrir les différentes étapes de la fabrication de son rhum agricole de qualité, le plus consommé en Martinique. Depuis l'arrivée de la canne en chariots jusqu'à la distillation, le rhum La Mauny n'aura plus aucun secret pour vous ! La visite se termine à La Cabane à Rhum, une petite maison créole tout en bois où l'on vous proposera une dégustation des produits La Mauny ainsi que quelques bonnes recettes pour préparer vos cocktails une fois rentrés chez vous.

-  Plantation Trois Rivières : Sainte Luce - Ouvert du lundi au samedi de 9h à 17h30 et le dimanche en haute saison.

Sur la route des plages, la Plantation Trois Rivières vous propose de suivre la fabrication du rhum agricole, de la coupe da la canne au vieillissement du rhum. Parmi les nombreuses attractions du site, ne manquez pas le moulin à vent reconstruit sur le modèle de celui figurant sur les étiquettes des bouteilles de rhum Trois Rivières.

• Depuis Fort-de-France

-  Distillerie Dillon : 9, route de Chateaubœuf - Fort-de-France - Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 16h.

Après avoir visionné un diaporama dans le Musée de la distillerie, vous découvrez par vous-mêmes les différentes phases de la fabrication du rhum Dillon. La visite se termine à la boutique Le Club Dillon où une dégustation vous sera offerte dans le cadre intime d'une cave à vins.

- Distillerie La Favorite : 5,5 Km Route de Lamentin, Quartier Gondeau - Le Lamentin - Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h.

Construite en 1842, La Favorite est l'une des plus vielles distilleries en activité en Martinique. Elle fonctionne entièrement à la vapeur.

- Habitation Clément : Domaine de l'Acajou - Le François - Ouvert tous les jours de 9h à 18h30. Visites de 2h (dernières admissions à 17h). Audio-guides gratuits disponibles en français et anglais.

Située au coeur d'une propriété agricole de 160 ha, l'Habitation Clément propose au visiteur de découvrir le monde créole à travers sa maison principale et ses dépendances, une ancienne distillerie et ses chais de vieillissement, un parc botanique (avec sa palmeraie et ses 300 espèces végétales) ainsi que des espaces d'exposition d'art contemporain. Un parcours structuré autour de ces quatre "mondes" permet à chacun d'organiser sa visite en fonction de ses centres d'intérêts. Tarif réduit sur présentation du guide.

- Distillerie de l'Habitation Saint-Etienne : Le Gros Morne - Ouvert du lundi au dimanche de 9h00 à 12h30 et de 13h00 à 17h00.

Erigé sur les terres de « La Maugée », une importante sucrerie au 19ème siècle, le domaine Saint-Etienne est constitué de la maison de maître qui domine la distillerie et les anciennes cases de travailleurs. La distillerie cessa d'être « fumante » en 1988. Depuis le milieu des années 1990, le rhum Saint-Etienne est produit à la distillerie du Simon (au François) puis acheminé au domaine Saint-Etienne afin d'être stocké et mis en barriques pour le vieillissement. Votre visite vous fera découvrir la chaîne d'embouteillage ainsi que les chais de vieillissement du rhum HSE présenté dans sa nouvelle bouteille. Le site est classé à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 2007.

- Distillerie Saint-James, Musée du Rhum  : Le Bourg - Sainte-Marie Ouvert tous les jours de 9h à 17h.

Le musée, installé dans une vielle bâtisse créole au milieu d'une vaste plantation de cannes, retrace l'histoire et les procédés de fabrication du rhum à la Martinique. Une collection de machines de production d'époque, de gravures anciennes, d'étiquettes et d'affiches publicitaires complète l'exposition.

• Depuis Saint-Pierre
- La Distillerie Depaz : Plantation de la Montagne Pelée - Saint-Pierre - Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 17h, le samedi de 9h à 16h.

Implantée au pied de la Montagne Pelée et face à la mer des Caraïbes, la Plantation Depaz est un lieu unique, chargé d'histoire. Vous y découvrirez la plus ancienne machine à vapeur de l'île, une roue à aubes, le musée de la vapeur ainsi que la maison de maîtres, appelée "Le Château", une jolie demeure réaménagée avec des meubles d'antan lontan et présentant des scènes de vie de la famille Depaz au début du siècle dernier. Une promenade en calèche vous emmènera depuis la distillerie jusqu'au Château en passant par de magnifiques champs de canne.

- La Distillerie Neisson : Domaine Thieubert - Le Carbet - Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30 et le samedi de 8h à 12h.

Traditions, passion et savoir-faire caractérisent cette distillerie dont le rhum blanc est considéré par les connaisseurs comme le meilleur de l'île. Une dégustation à ne rater sous aucun prétexte !

Ti'Punch : une tradition de la Martinique


Mélanger intimement une mesure de sirop de canne (ou un peu de sucre) avec trois mesures de rhum blanc et un morceau de citron vert. À consommer nature ou avec un glaçon et bien sûr, toujours avec modération !



Météo France

Ti'Ponton © 2017 - Alizés Communication Sarl. Tous droits réservés.
Logiciel libre SPIP sous licence GPL
CE PROJET EST COFINANCE PAR LE FOND EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (F.E.D.E.R.)